Bien choisir son couteau de randonnée

couteau de randonnée

Lorsqu’on fait de la randonnée, il faut s’équiper au minimum pour ne pas encombrer son sac de randonnée. Mais le couteau est l’un des objets que vous devez absolument avoir sur vous, peu importe le type de rando effectué, le niveau de difficulté ou encore la durée du parcours. Il a différentes utilités et peut vous dépanner face à certaines situations. Accessoire incontournable dans votre kit de survie, il doit compléter la boussole, le briquer et le sifflet. Comment bien choisir son couteau en vue d’une randonnée pédestre, équestre ou VTT ?

Quel couteau en randonnée ?

On distingue plusieurs types de couteaux selon leurs caractéristiques. Déjà, vous pouvez faire votre choix entre un couteau classique et un couteau multifonction. Si l’idée d’acheter un couteau suisse, multi-usage, est très tentante, il faut savoir qu’il n’est pas réellement adapté dans ce contexte. Vous n’aurez pas besoin de toutes les options du couteau suisse et il sera bien inutile s’il faut découper du gros bois, affronter un animal sauvage… L’essentiel est d’avoir un couteau avec une belle lame.

Type de lame : fixe ou pliant ?

Un couteau à lame pliante présente plusieurs avantages. Il est pratique, compact et facile à ranger, surtout quand il faut le garder à portée de main durant l’expédition. Toutefois, il y a un risque de blessures si le système de fermeture est mauvais. Il peut se replier accidentellement sur votre doigt. Les randonneurs confirmés préfèrent, généralement, le couteau à lame fixe type couteau de survie pour leur robustesse, leur performance et leur sécurité. Grâce à sa conception où la lame est insérée dans la manche, ce type de couteau s’avère, en effet, plus solide et résistant. Il est capable d’accomplir la plupart des tâches difficiles comme le découpage du bois, par exemple. De plus, vous ne risquez pas de vous blesser en le manipulant, il se range dans une gaine à porter à la ceinture ou à l’épaule.

Quel matériau pour la lame ?

En général, les couteaux de survie sont munis de lame en acier inoxydable et en acier carbone. Le matériau de la lame va plus ou moins accélérer son oxydation. Une lame de couteau en acier carbone rouille plus facilement qu’une lame en acier inoxydable. Pourtant, il a un beau tranchant et il est très facile à aiguiser. Ces deux qualités manquent à la lame en acier inoxydable, mais cette dernière ne s’oxyde pas même s’il est mouillé. Après, vous pourrez acheter l’une ou l’autre selon vos besoins. En randonnant à la montagne ou dans des conditions extrêmes, vous devez choisir une lame de très haute qualité. Pour les cordages, il est intéressant d’avoir une lame en partie crantée. Si vous recherchez plus un couteau pour les taches basiques avec une bonne longévité, tournez-vous vers une lame inox.

Quelles utilisations ?

Avec une bonne expérience des randonnées, vous savez surement que l’aventure nous emmène à faire des tâches inhabituelles comme chasser du gibier, éviscérer ses proies, mais aussi des taches basiques comme ouvrir une boîte de conserve, faire des petites réparations, tailler, visser, poinçonner… Voilà pourquoi, les randonneurs confirmés n’hésitent pas à emporter plusieurs types de couteaux dans leur sac. Vous pouvez vous munir d’un couteau de chasse si vous comptez établir votre campement et vous nourrir grâce à la nature. Ce couteau est caractérisé par sa lame, longue de 150 mm et sa pointe élevée, donc un peu compliquée à manier. Le couteau de survie, souvent doté de fonctionnalités comme une boussole, un sifflet ou encore un allume-feu devient indispensable dans des situations extrêmes. Le couteau multi-usage est parfait comme couteau de camping. À côté, n’oubliez pas la taille (ni trop encombrant) et le poids (ni trop lourd) de votre couteau.

Enfin, ne négligez pas l’entretien de votre couteau. Pensez à nettoyer régulièrement la lame à l’aide d’un simple chiffon humide ou sec dans le cas des lames en carbone, puis à appliquer de l’huile (d’olive ou de lin) pour prévenir la corrosion. Vous pouvez aussi utiliser l’huile pour entretenir la manche du couteau. Rappelez-vous aussi que l’efficacité de votre couteau de randonnées dépend de son aiguisage. Affûtez votre couteau avec une pierre naturelle (idéale pour la lame en carbone) ou synthétique (idéale pour une lame inox) pour une efficacité optimale.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *